Home Message à mes Amis du PTB

Message à mes Amis du PTB

Chers Amis du PTB,

Chaque jour, vous constatez que des entreprises ferment ou délocalisent avec, à chaque fois, de nombreuses pertes d’emplois… Et cela vous révolte de voir que ces personnes qui ont pourtant donné le meilleur d’elles-mêmes soient poussées dans la précarité.

Vous n’acceptez pas, non plus, que des jeunes qui sortent des études ne trouvent pas d’emploi et se retrouvent au chômage, voire au CPAS, pour une longue période et ne puissent pas faire de projets d’avenir…

Vous êtes choqués de voir que de nombreuses personnes sont précarisées alors que des privilégiés deviennent de plus en plus riches et, comble de tout, culpabilisent celles et ceux qui n’ont pas eu leur chance.

Tout le monde partage votre indignation… Mais, malheureusement, les solutions que votre Parti propose n’arrangeront malheureusement rien car l’origine du problème ne se situe pas au niveau des entreprises mais bien à celui de l’Etat et, plus particulièrement, du mode de financement de la Sécurité Sociale. Il faut, en effet, savoir que, dans notre Pays, quand un travailleur perçoit 100 €, il en coûte 252 € en moyenne à son employeur, soit nettement plus que dans tous les Pays voisins… Car, chez nous, la Sécurité Sociale, qui bénéficie pourtant à tous, est financée par les seuls travailleurs, ce qui a pour effet de détruire des emplois et de favoriser les entreprises qui délocalisent leur production.

Votre Parti correspond sans doute mieux à votre ressenti que le PS mais, malheureusement, il n’apporte pas de solution à la problématique que nous connaissons… Et les mesures préconisées auront inexorablement pour effet de faire fuir encore plus d’entreprises, fuite qui ne pourra qu’être contrée par une restriction des libertés qui, peu à peu, s’étendra à l’entièreté de la société…

Le 25 mai, ne votez pas pour les 4 Partis traditionnels mais mettez les éléments en balance et dites-vous bien qu’il existe d’autres forces citoyennes qui, elles, allient la préservation du bien-être pour toutes et tous et la liberté individuelle à laquelle je sais que vous êtes attachés !