Home Discours Mon intervention – Thème : La Liberté
formats

Mon intervention – Thème : La Liberté

Publié le 31 mars 2014 par dans Discours

La liberté constitue un de nos acquis les plus précieux… Sans elle, le mot « démocratie » n’a plus de sens.

Or, peu à peu, la liberté, pour laquelle nos parents ont lutté, régresse… Pour s’en convaincre, il suffit de penser à la Hongrie où le FIDESZ de Victor Orban a considérablement réduit les libertés publiques et d’expression… Ou à l’Espagne où un nouveau puritanisme a presque supprimé le droit à l’avortement et, de ce fait, porté atteinte à la condition des femmes.

Chez nous, le phénomène est plus insidieux mais bien réel… Sous couvert de fausses considérations morales, de bienséance ou de « respect », une partie de nos libertés individuelles sont brimées alors que leur exercice ne porte atteinte à personne… Et, bien souvent, ce sont les femmes qui en sont les premières victimes…  Rappelons au passage que le degré d’avancement d’une société est étroitement lié à la liberté dont les femmes y disposent !

Il y a quelques temps, je discutais avec une jeune humoriste originaire de Liège qui nous a confirmé qu’elle devait faire attention à chaque mot qu’elle employait. Même si cela n’apparaît pas de premier abord, il devient de plus en plus difficile d’émettre des opinions qui dérangent… Et, peu à peu, on cède du terrain en acceptant les exigences d’intégristes de tous bords et de personnes qui n’ont comme objectif que de protéger leurs plates-bandes.

Notre liberté est également menacée par l’informatique, ou, plutôt par l’utilisation qui est faite des outils à notre disposition. En effet, sous divers prétextes sécuritaires ou fiscaux, nos actions sont tracées, conservées et analysées. Il est, par exemple, possible d’observer les requêtes que vous faites sur google, les sites que vous visitez, les appels que vous donnez, les courriels que vous envoyez ainsi que bon nombre d’autres actions que vous effectuez chaque jour.

Qui plus est, certaines firmes commencent à vendre les informations qui vous concernent et ces dernières peuvent aller très loin… Imaginez, par exemple, que votre employeur les acquiert !

Loin de nous l’idée de dire qu’il faille brimer le développement de la technologie mais cela n’empêche qu’il y a lieu d’être attentifs aux dérives et encadrer strictement l’utilisation des données collectées. Il est également nécessaire de développer une culture de tolérance afin que, même si certaines informations filtrent, sur la vie privée par exemple, ceux qui l’apprennent n’en tiennent pas compte.

En tant que FDF, je suis particulièrement heureux que notre Pays soit à la pointe dans bon nombre d’avancées sociétales mais je suis tout de même fort inquiet quand j’entends ceux qui, sous couvert de sécurité ou de « conformisme », veulent réduire la liberté d’expression et, même, la liberté tout court. Je suis aussi inquiet quand certains remettent en cause la laïcité de l’état car elle a un rôle essentiel dans notre démocratie en séparant le temporel du spirituel.

Enfin, je ne saurai terminer mon intervention sans évoquer la liberté de la presse, liberté essentielle qui me tient particulièrement à cœur. Dans les années ’90, j’ai été en charge de la rubrique fiscale du journal « La Soir », sujet particulièrement sensible, et j’ai pu me rendre compte que ce qu’on pense acquis est loin de l’être… Et j’en profite pour apporter mon soutien à une presse libre avec des journalistes qui peuvent écrire ce qu’ils pensent même si ce qu’ils disent dérangent les gens en place ou certains politiques… C’est un combat vital pour notre démocratie et je vous demande à tous votre aide !

Vincent Granville – Conférence de Presse – Waterloo, le 31.03.2014.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
© Vincent Granville - Tous droits réservés
credit